LOISIRS77

Le magazine des seniors

Le sport chez les seniors : loisir ou nécessité ?

Rédigé par Marc Braudel Aucun commentaire

Arrivé à un certain âge, la vieillesse commence à se faire sentir : les articulations n’ont plus leur souplesse d’antan, la force musculaire décroît, ainsi que la capacité respiratoire ; sans parler de la diminution de la masse osseuse et du durcissement des artères. Les troubles squeletto-articulaires, l’ostéoporose, l’hypertension artérielle, les troubles cardiaques (l’arythmie par exemple) pointent le bout de leur nez.

Le poids des ans : une fausse bonne raison

Ces points étant scientifiquement bien établis, on comprend que certains considèrent que le sport n’est plus de leur âge. Il y a là toutefois une erreur grave. Car, renoncer au sport, c’est accepter de vieillir plus vite et en mauvaise santé.

Le sport reste évidemment une nécessité incontournable ; et ce, quel que soit l’âge. Les maladies liées au vieillissement sont en effet améliorées par une pratique sportive régulière et raisonnable.

Les vertus préventives et thérapeutiques du sport

C’est un fait avéré : le sport préserve notre capacité respiratoire et musculaire, diminue la pression artérielle et assure la solidité des os. Son mode d’action est assez simple : le sport stimule l’ensemble du métabolisme ; il accroît donc, de ce fait, les fonctions d’élimination et d’assimilation de l’organisme. Décrassé, l’organisme retrouve une seconde jeunesse et peut mieux utiliser ses fonctions métaboliques.

Ceci est tellement vrai que, dans certains établissements, on propose aujourd’hui aux personnes âgées hospitalisées des ateliers de gymnastique.

Quel que soit l’attrait qu’on a pour le sport, il importe de lui octroyer une place de choix dans ses loisirs. Pour autant, il ne saurait être question de reprendre n’importe quelle activité sportive, à n’importe quel âge. Il faut agir avec davantage de précaution, exclure les sports trop intenses, car, avec l’âge, la faculté de récupération est bien moindre.

Il est obligatoire de consulter son médecin généraliste avant de choisir un sport. Ce dernier mesurera votre tension artérielle, évaluera vos limites cardiaques et vos capacités respiratoires. Il est possible aussi de se tourner vers des bilans médicaux plus complets, tels les check-up proposés par la sécurité sociale ou certaines caisses complémentaires de retraite.

Classé dans : Forme Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot yhbcir ?

Fil RSS des commentaires de cet article